S'inscrire en thèse: trouver un encadrant

Vous souhaitez entreprendre des recherches en études médiévales anglaises, dans le cadre d'un Master, d'un Doctorat ou d'une Habilitation à Diriger des Recherches, et vous désirez savoir qui sont les professeurs actuellement en activité qui pourraient encadrer votre travail? La liste ci-dessous présente la liste des membres de l'AMAES habilités à diriger des recherches, l'institution à laquelle ils appartiennent, leur contact, ainsi que leurs principaux domaines de spécialité.

 

Dans certains cas, un(e) maître de conférences peut aussi tenir lieu de (co-)encadrant. Les personnes ci-dessous sauront vous renseigner à ce sujet le cas échéant.

 

 

Florence Bourgne, Université Paris-Sorbonne

Florence Bourgne (florence.bourgne_at_yahoo.fr) est professeur à l'Université Paris-Sorbonne et directrice du Centre d'Etudes Médiévales Anglaises.

Son domaine de recherche principal est la littérature moyen-anglaise. Elle s'intéresse tout particulièrement aux rapports entre les textes et leur contexte manuscrit.

Catherine Delesse, Université de Lorraine

Catherine Delesse est professeur de linguistique anglaise à l'Université de Lorraine, à Nancy, rattachée à  l'équipe Interdisciplinarité Dans les Etudes Anglophones (EA 2338).

Ses domaines de recherches principaux sont la linguistique diachronique, la traductologie et le rapport texte-image.

 

Sandra Gorgievski, Université de Toulon

Sandra Gorgievski est maîtresse de conférences HDR à l'Université de Toulon et membre du laboratoire BABEL (EA 2649).

Elle est spécialiste des résurgences contemporaines de l'imaginaire médiéval aussi bien dans la littérature que dans le cinéma, la bande dessinée ou les arts visuels.

Stephen Morrison, Université de Poitiers

Stephen Morrison est professeur à l'Université de Poitiers, rattaché au Centre d'Etudes Supérieures de Civilisation Médiévale.

Ses domaines de recherches principaux sont la langue et la littérature anglaise (notamment la littérature religieuse) entre le XIIe et le XVIe siècle. Il s'intéresse tout particulièrement à la critique textuelle et à l'édition de textes. L'édition d'un texte médiéval encore inédit peut constituer un sujet de recherches dans le cadre d'une thèse de doctorat.

Colette Stévanovitch, Université de Lorraine

Colette Stévanovitch est professeur à l'Université de Lorraine, à Nancy, rattachée à l'équipe Interdisciplinarité Dans les Etudes Anglophones (EA 2338).

Ses domaines de recherches principaux sont les littératures vieil- et moyen-anglaises, et tout particulièrement à l'articulation entre langue et littérature. Elle coordonne actuellement des projets de traduction et d'éditions de romans moyen-anglais, qui peuvent constituer un travail de recherches dans le cadre d'une thèse de doctorat.

Fabienne Toupin, Université de Tours

Fabienne Toupin est professeur en linguistique anglaise à l'Université François Rabelais de Tours, rattachée au Laboratoire Ligérien de Linguistique (UMR 7270).

Ses domaines de recherches principaux sont la grammaticalisation et le changement sémantique, le moyen anglais comme créole, la question de l'invariant énonciativiste dans une perspective diachronique et l'histoire des idées linguistiques.

Martine Yvernault, Université de Limoges

Martine Yvernault est professeure à l'Université de Limoges et membre de l'équipe de recherche Espaces Humains et Interactions Culturelles.

Elle est spécialiste de littérature et civilisation anglaise de la fin du XIVe siècle et s'intéresse tout particulièrement aux thématiques suivantes: représentations des lieux et des déplacements, sources textuelles bibliques, vie intime, liens entre texte et image.